Image d'entête aléatoire chez Valérie Marange

Lettre à Jean Oury

Cher Jean,… Suite

Cher Jean,… Suite

9 December 2017 | Publié dans Non classé


Du savoir et de l’amour

Du savoir et de l'amour… Suite

Du savoir et de l'amour… Suite

9 December 2017 | Publié dans Ethique, Psychanalyse


atelier séminaire “l’inconscient du corps”

Ll'atelier-séminaire   se tiendra vendredi 20 janvier, à 20h à la Parole errante, dans le local du centre social (juste au-dessus de la librairie Michelle Firk) . Des tapis de sol seront à votre disposition. Des tenues chaudes et souples voire une couverture restent recommandés.
En première partie, je vous proposerai une leçon de "prise de conscience par le mouvement" reprenant une exploration  gestuelle primitive du bébé ( très probablement le soulever de la jambe en tenant son gros orteil avec son index).
En seconde partie, nous reviendrons sur certains aspects de la théorie winicotienne du psychosomatique comme union et/ou clivage de la psyché et du soma , (avec intervention d'un troisième terme nommé "esprit") qui mettent notamment au centre la notion de self comme "sentiment d'existence" , et de vrai self comme sentiment de soi psychosomatique non clivé.
Cette approche permet aussi d'avancer que si l'union psyche soma est largement inconsciente (et ne requiert d'intervention consciente que pour pallier les clivages également inconscients), le corps , lui, exprime à travers ses symptomes  le clivage psyché soma en même temps qu'il cherche à le pallier, à  exister dans la perception de soi du sujet. En indiquant ce qu'il "ne peut pas" (ce qui décompose ses rapports par carence et/ou excès), il se propose à la réintégration psycho-somatique que pourrait possiblement faciliter un holding suffisant.
L'intégration gestuelle telle que proposée par Feldenkrais ou Roustang (ou Billeterre) pourrait en être exemplaire, l'esprit coopérant à l'union psyché-soma par les représentations plus claires du geste .
Cette séance poursuivra en même temps l'interrogation sur  ce qui pourrait constituer un niveau de travail "spirituel", entre le corporel ou somatique pur et l'intellectualisation.… Suite

Ll'atelier-séminaire   se tiendra vendredi 20 janvier, à 20h à la Parole errante, dans le local du centre social (juste au-dessus de la librairie Michelle Firk) . Des tapis de sol seront à votre disposition. Des tenues chaudes et souples voire une couverture restent recommandés.
En première partie, je vous proposerai une leçon de "prise de conscience par le mouvement" reprenant une exploration  gestuelle primitive du bébé ( très probablement le soulever de la jambe en tenant son gros orteil avec son index).
En seconde partie, nous reviendrons sur certains aspects de la théorie winicotienne du psychosomatique comme union et/ou clivage de la psyché et du soma , (avec intervention d'un troisième terme nommé "esprit") qui mettent notamment au centre la notion de self comme "sentiment d'existence" , et de vrai self comme sentiment de soi psychosomatique non clivé.
Cette approche permet aussi d'avancer que si l'union psyche soma est largement inconsciente (et ne requiert d'intervention consciente que pour pallier les clivages également inconscients), le corps , lui, exprime à travers ses symptomes  le clivage psyché soma en même temps qu'il cherche à le pallier, à  exister dans la perception de soi du sujet. En indiquant ce qu'il "ne peut pas" (ce qui décompose ses rapports par carence et/ou excès), il se propose à la réintégration psycho-somatique que pourrait possiblement faciliter un holding suffisant.
L'intégration gestuelle telle que proposée par Feldenkrais ou Roustang (ou Billeterre) pourrait en être exemplaire, l'esprit coopérant à l'union psyché-soma par les représentations plus claires du geste .
Cette séance poursuivra en même temps l'interrogation sur  ce qui pourrait constituer un niveau de travail "spirituel", entre le corporel ou somatique pur et l'intellectualisation.… Suite

15 January 2017 | Publié dans Non classé


A Propos de Valérie Marange

Psychanalyse Feldenkrais Ethique